JOURNAL DE BORD « SOLVEO » 

Journal n°6 - "Je crois que quand la Guadeloupe va apparaitre, cela va être une immense émotion!"

MERCREDI

Voila ! le spi est en l'air, le gennaker au fond de son sac prêt à resservir. Tous les points de ragages sont contrôlés et ok ! Le grand spi devrait tenir jusqu'a l'arrivée car le vent va baisser
progressivement de 20kds à 14knds. Pour le moment, la consigne est de suivre les oscillations du vent pour garder le bord favorable. Nous referons un point ce soir...

Je pense que Loick va se rapprocher car son bateau est plus performant que le mien dans les petits airs et que le vent baisse par devant.

 

Je commence à être un peu fatigué, car comme je pousse le bateau presque toujours à fond, j'ai pas mal de tension nerveuse (cela fait plusieurs jours que nous faisons des pointes autour de 16knds ce qui est rapide pour ce type de bateau en solitaire, sans oublier le stress de la première semaine).

 

J'ai moins de 700 miles à faire ; pas les plus compliqués... Je ne manque de rien (à par de musique).

 

Je vous embrasse (je viens de me raser).

 

@ bientôt

JEUDI

 

Et bien voila une superbe nuit qui s'achève !

Pleine lune, un alizé très variable en direction (20°) et en force (+ou- 10knds), qui m'a demandé d'être très présent sur le pont et donc de pouvoir en profiter.

Le bruit, le sillage du bateau, la lune et les nuages, quelques étoiles filantes, et le bateau qui dévale de belles vagues à grande vitesse (jusqu'à 18 knds par moment).

Un énorme souvenir !

Je vais franchir la barre des 500 milles, une mini-max pour ceux qui connaissent.

Encore deux jours dans ces belles conditions, puis ce sera le contournement de l'île et enfin la ligne d'arrivée au fond à gauche.

Ma femme, les copains, les jaugeurs pour vérifier ce qui a été plombé (hélice moteur,ancre, matériel de sécu obligatoire), l'émotion, beaucoup d'émotion...

et enfin je pourrai dire que j'ai fini cette route du rhum ! Celle des 40 ans !

Mais ça , ce sera environ le 25/11 à 03h 06 TU d'après la machine ; prévoyons le 25 dans la matinée...

Deux nuits de glissade et une nuit le long de l'île.
8 repas, 2 douches, quelques empannages...

Bref, encore 500 milles ce n'est pas fini...
 

J'y retourne...

 

@ très bientôt !

 

------------

 

Il est 7.30TU, sous un nuage, vent 30knds. En affalant, j'ai mis à l'eau le grand spi déchiré, j'ai du couper ses écoutes et tordu un chandelier. Le reste est OK.

Je me repose jusqu'au lever du jour et je renvoie.

 

Il faudra revoir un peu la date d'arrivée...

VENDREDI

 

Ca devient un peu long, mais les conditions sont confortables. L’arrivée sera compliquée mais tout va bien. Je me régale, c’est un  bonheur de naviguer dans ces conditions là.

Sur mon bateau, il y a eu un peu de flou hier quand j’ai du larguer mon grand spi sous un grain. Le spi est parti à l’eau, et de l’ai perdu !

 

A part ça, ce n'est que du bonheur.

 

Je m’occupe du bateau et je prends du plaisir. Je suis à fond. Il n’y a pas d’enjeu de podium, mais je fais le max. Je pense arriver dimanche matin. J’espérais faire 20 jours, mais les dépressions et les bulles anticycloniques en ont décidé autrement.

 

Je fais cette course à 60 ans, c’est un changement de vie pour moi, cela me marque à un moment important de ma vie.

 

Je crois que quand la Guadeloupe va apparaitre, cela va être une immense émotion!"

"Jean Pierre si tu veux gagner tu n'as qu'à mettre un moteur de monster truck et des turbos à l'arrière. Bonne course, j'espère que tu vas gagner."

Tom 8 ans et demi, Depuis l'hôpital de jour

RIRE Cagnotte en ligne.png

Retrouvez ce journal de bord (et les précédents), et toutes mes actualités sur le site www.jpbalmes.fr
et via Facebook Jean-Pierre Balmes Officiel
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018 by Laurent & Cécile - Pour JP BALMES

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018 by Laurent & Cécile - Pour JP BALMES