JOURNAL DE BORD « SOLVEO » CONVOYAGE LA ROCHELLE - PAIMPOL

Plein de nouveautés !

Retrouvez ce journal de bord (et les précédents), et toutes mes actualités sur le site www.jpbalmes.fr
et via Facebook Jean-Pierre Balmes Officiel

et PARTICIPEZ AU JEU CONCOURS !
Gagnez un tour en Catamaran OUTREMER en juin 2019 en devinant combien de temps je vais mettre pour relier Saint Malo à Pointe à Pitre (temps officiel de course ; réponse avant le 4 novembre !)

Journal n°7 - Semaine du 1er octobre

La Rochelle - Paimpol

Bonjour !

Plus que 26 jours et 17h avant le départ !

Je suis chez moi. Le chat ronronne, roulé en boule sur ma compta et je regarde les photos que Laurent vient de me faire passer via Dropbox.

C’est l’occasion pour moi de faire un petit retour en arrière et de vous faire partager cette dernière navigation qui me rapproche un peu plus de st Malo.

Nous sommes le lundi 1er octobre. 
Je me retrouve à La Rochelle, avec beaucoup de plaisir. 
Laurent, c’est mon ami Suisse, qui a fait la mini transat en 2003 sur le même bateau que moi, « un super câlin ». Ca crée des liens… (depuis nous avons créé un club très fermé des gens qui ont fait la mini en 2003 sur des « super câlins » et dont l’épouse s’appelle Valérie ;-)… Nous sommes deux et c’est pas prêt de changer. Mais on s’en fout). Jean-Pierre, le responsable de la voilerie Gauthier, complète l’équipage.

Départ mardi après-midi dans un vent de secteur nord d’une quinzaine de nœuds. Nous passons sous le pont de l’île de Ré, puis tirons des bords jusqu’aux Sables d’Olonne. 

Notre routage nous fait maintenant partir au large. Comme prévu, avec le lever du soleil, le vent adonne, les voiles s’ouvrent, le gennaker puis le spi montent sur le pont.

Du soleil, des dauphins, le spi et des burgers saignants. Il ne manquait qu’un peu de pain pour finir sur un verre de rouge avec du fromage (dommage…).

Mercredi soir : coucher de soleil au large de Pemmar.

Le vent tombe en même temps que la brume monte (le contraire, ça ne marche pas…). Nous enchainons le raz de seins et le chenal du four au moteur, dans la brume. Nous n’avons rien vu, pas un caillou, pas une bouée, rien. Juste une nuit noire dans le brouillard. Un à la barre, un au radar et à l’ordi, le troisième dort. Toujours le même.

 il s’appelle Jean-Pierre, mais je ne vous dirai pas lequel, il se reconnaitra….

Jeudi matin, la brume se couche et le vent se lève (je vous ai pourtant dit que cela ne marche pas dans l’autre sens !).

Jean-Pierre (celui qui a dormi) prend la relève, code zéro, génois, code zéro… Nous tirons des bords le long de la Bretagne nord. 

Nous n’arriverons pas en phase avec la marée, et l’entrée de Paimpol nous est interdite.

Qu’à cela ne tienne,
nous mouillons devant Bréhat !

Vendredi matin, l’annexe est vite à l’eau et nous voila en train de visiter sous le soleil cette merveille protégée du temps et des voitures. Nous mesurons notre chance. 

14h départ pour l’écluse de Paimpol que nous franchissons en milieu d’après-midi. 

Un accueil chaleureux de la part de Pierre-Yves Dauphin qui va prendre Solveo en charge pour la semaine à venir.

Samedi matin, il pleut, comme en Bretagne,
puis le vent se lève, comme en Bretagne,
et il est temps pour nous de rentrer à la maison.

Le bateau est bien calé sur son ber, sous la surveillance de l’équipe de DAUPHIN NAUTIQUE. Ils sont parfaitement étanches (contrairement à nous).

@ très bientôt pour la dernière étape avant le départ !

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018 by Laurent & Cécile - Pour JP BALMES

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018 by Laurent & Cécile - Pour JP BALMES